Que Chercher

En tant que collègues, amies, amis ou membres de la famille, certains signes avertisseurs peuvent nous indiquer qu’il pourrait y avoir des problèmes et que votre soutien peut être nécessaire. Le schéma suivant présente quatre grands domaines, mais comme rien n’est coulé dans le béton, nous devrions nous servir de notre jugement pour soutenir ceux et celles qui comptent sur nous pour avoir un milieu de travail sécuritaire.

Milieu sain

Conjointe ou conjoint

  • Soutient
  • N’interfère pas

Amie, ami ou collègue

  • Fait preuve de calme, de régularité et de contrôle
  • Travaille bien
  • Se comporte éthiquement et moralement
  • Est active ou actif socialement

Votre réponse

  • Apprenez à connaître vos collègues
  • Soyez facile d’approche
  • Pratiquez l’écoute active
  • Observez les comportements habituels de vos collègues
  • Démontrez de l’empathie et du respect
  • Ayez une attitude positive
  • Évitez la stigmatisation
  • Favorisez un milieu de travail sain

Réaction

Conjointe ou conjoint

  • Interfère dans le transport
  • Cache ou vole les cartes d’identité
  • Fait constamment des appels ou envoie beaucoup de textos et de courriels
  • Pose des questions déplacées aux collègues

Amie, ami ou collègue

  • Est souvent en retard au travail
  • Montre de la nervosité et de l’anxiété
  • Cache des blessures
  • Réduit sa productivité
  • Manque de concentration
  • Perd occasionnellement le contrôle émotif

Votre réponse

  • Observez les comportements et notez les changements
  • Écoutez attentivement les préoccupations
  • Reconnaissez les situations malsaines
  • Offrez votre aide pour certaines tâches
  • Démontrez de l’empathie
  • Offrez d’intercéder
  • Consultez la superviseure ou le superviseur – la déléguée ou le délégué syndical
  • Encouragez la personne à se servir des ressources

Préoccupation

Conjointe ou conjoint

  • Interfère sur le lieu de travail
  • Menace de déportation
  • Trompe les collègues de travail
  • Agresse verbalement le personnel

Amie, ami ou collègue

  • S’absente du travail
  • Néglige son apparence
  • Oublie des choses importantes
  • Prend de mauvaises décisions
  • Se blesse plus souvent accidentellement
  • Montre de la nervosité en présence de son conjoint ou de sa conjointe

Votre réponse

  • Faites preuve de vigilance
  • Signalez les comportements inacceptables
  • Parlez-en aux gestionnaires et aux superviseures et superviseurs
  • Démontrez de l’empathie
  • Respectez les adaptations que fait l’employée ou employé
  • Maintenez le contact avec votre collègue
  • Soutenez votre collègue
  • Minimisez les rumeurs

Crise

Conjointe ou conjoint

  • Exerce des contraintes physiques sur l’employée ou employé
  • Menace le personnel
  • Détruit des biens
  • Blesse physiquement des employées ou employés

Amie, ami ou collègue

  • Fait de l’évitement ou se retire
  • Néglige son hygiène
  • A des pertes de mémoire
  • Ne peut pas effectuer ses tâches
  • A des blessures
  • Perd le contrôle

Votre réponse

  • Maintenez votre vigilance
  • Apprenez les plans de sécurité du lieu de travail
  • Parlez-en aux gestionnaires, à la superviseure ou au superviseur
  • Gardez le contact avec votre collègue
  • Démontrer de l’empathie et de l’acceptation
  • Aidez votre collègue dans certaines tâches
  • Respectez toute limite médicale
  • Incluez votre collègue dans les activités
  • Encouragez vos autres collègues

Ce que vous pouvez faire

Parlez à vos collègues de travail

Les collègues qui s’engagent auprès des autres et qui sont faciles d’approche contribuent à créer des liens forts dans le tissu social et sont des personnes à qui une employée ou un employés pourrait parler de son expérience de violence conjugale. Les employées et employés qui pratiquent l’écoute active et font preuve d’ouverture aident à contrôler le mieux-être du milieu de travail. Elles et ils observent les comportements habituels de leurs collègues et notent les changements, démontrent de l’empathie et du respect et renforcent les employées et employés qui font la même chose. Cela facilite la productivité, encourage la personne à éviter la stigmatisation et à travailler pour avoir un milieu de travail sain.

Observez

Les employées et employés peuvent aussi observer les comportements de leur collègue et constater les changements. Elles et ils peuvent favoriser l’écoute active, reconnaître les situations qui pourraient devenir malsaines et offrir d’aider à effectuer certaines tâches. L’empathie peut être utile pour l’ensemble du milieu de travail. Les employées et employés peuvent offrir d’intercéder auprès de la gestion au nom de la personne qui vit un grand stress. Quoi qu’il en soit, les employées et employés doivent consulter la superviseure ou le superviseur ou encore la déléguée ou le délégué syndical  Une ressource recommandée par ses pairs a souvent plus de crédibilité.

Ne lâchez pas

Les employées et employés doivent connaître les plans de sécurité du lieu de travail. Elles et ils doivent faire connaître leurs observations ou leurs préoccupations à la gestion et à la superviseure ou au superviseur. Aidez votre collègue dans ses tâches et respectez toute limite médicale. Continuez à inclure votre collègue dans les activités. Encouragez les autres qui pourraient avoir de la difficulté avec cette situation difficile. Cela nous regarde tous et toutes.

Maintenez votre vigilance

Les collègues devraient maintenir la vigilance. Si elles ou ils remarquent un comportement inacceptable de la part d’une employée ou d’un employé, il est important de le signaler à la gestion. à la superviseure ou au superviseur. L’empathie et le respect pour les adaptations que fait l’employée ou employé seront très utiles. S’il y a lieu et si cela est sécuritaire, les employées et employés devraient garder le contact avec leur collègue.  Donnez du soutien à leur collègue et minimiser les rumeurs aidera à diriger les ressources là où elles sont les plus nécessaires.